Accéder au menu


Témoignage. Hän, salon de coiffure égalitaire

Témoignage. Hän, salon de coiffure égalitaire

ComptaCom vous accompagne tous les jours dans chacun de vos projets. Aujourd’hui, nous prenons le temps de les raconter. Le salon de coiffure Hän a ouvert ses portes en septembre 2020, à Rennes. Ses deux gérants associés font confiance à ComptaCom pour accompagner leur développement.

 

 

Hän, en finlandais, est un pronom personnel qui signifie indifféremment « il » ou « elle ». C’est cette neutralité, en termes de genre et de statut social, qui a tout de suite plu à Cédric Beaucherel et Mélissa Barru qui ont ouvert leur salon de coiffure égalitaire Hän, à Rennes, en septembre 2020.

« L’important c’était de nous différencier des autres concurrents, expliquent-ils. Après en avoir discuté en famille, on s’est dit qu’il fallait que cela passe par nos tarifs car il est peut-être un peu dépassé, aujourd’hui, de pratiquer des prix en fonction du sexe. Donc on s’est lancé là-dedans. » La tarification est établie sur le temps passé et la longueur des cheveux de chaque client.

Cédric Beaucherel et Mélissa Barru, gérants du salon de coiffure Hän à Rennes.

Cédric Beaucherel et Mélissa Barru.

“L’entrepreneuriat s’est imposé à nous”

Après l’achat du salon, en juillet 2020, et des travaux, le couple d’entrepreneurs a accueilli ses premiers clients en septembre de l’année dernière. Ils ont établi leur tarification en fonction du temps passé et de la longueur de cheveux de chaque client.

« L’entrepreneuriat est un choix qui s’est imposé à nous, raconte Cédric Beaucherel. On a toujours eu le désir de travailler ensemble. On souhaitait y mêler nos compétences : la coiffure pour Mélissa et l’entrepreneuriat pour moi. Pour ce qui est de la situation actuelle, la question est plutôt : y a-t-il vraiment un bon moment pour entreprendre ? C’est difficile, quoi qu’il en soit. »

ComptaCom, “réel partenaire”

Une fois le concept en tête, Cédric Beaucherel et Mélissa Barru ont constitué leur équipe et choisi leur comptable, ComptaCom. Un choix effectué avant tout « au feeling, car on ne sait pas déchiffrer les lignes comptables… ComptaCom est très présent lors des événements pour les entrepreneurs. À force de nous y rendre, nous avons discuté, reçu des conseils et de l’écoute. Le cabinet nous a beaucoup rassurés avant la création de notre projet, comme un réel partenaire. C’est pour ça qu’on a décidé de lui faire confiance. »

Le couple complète : « Il y a aussi pas mal d’outils et de conseils que ComptaCom met en place. Un truc tout bête : l’application pour envoyer nos factures à notre comptable (Capture). Ça n’a l’air de rien comme ça mais on gagne un temps fou. On peut également appeler notre comptable très régulièrement, pour une question ou deux, et il répond toujours très favorablement. Le feeling est très important chez nous et c’est principalement ça qui a joué. Bien sûr, il y a aussi le prix : c’est un tout. »

Créer de nouveaux salons

La tarification se base sur le temps passé et la longueur des cheveux de chaque client.

“Le feeling est essentiel. Tout seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin !”

Le couple a ensuite structuré la campagne de marketing en trouvant le nom du salon, ses couleurs, son logo et l’enseigne. Pendant le deuxième confinement, ils ont créé leur site Internet. Ils proposent aussi régulièrement des tutos sur les réseaux sociaux. « Nous avons établi le cadre. C’est essentiel car cela assoit l’idée et dégage de vrais axes de travail. Une fois la trame trouvée, il n’y a plus qu’à dérouler. »

Les deux gérants comptent bien poursuivre leur développement. Ils ont l’ambition d’ouvrir plusieurs salons avec leur concept et de recruter : « On se sert de ce premier salon pour corriger toutes nos petites erreurs et avoir un cadre pour la suite. Chez nous, la part de feeling, de lien, avec notre équipe et nos interlocuteurs est essentielle, surtout en ce moment. Tout seul, on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ! »

Autre chose, à destination de futurs entrepreneurs : « Il ne faut pas avoir peur d’avoir peur. La peur est inévitable. Si vous vous lancez, vous aurez peur, c’est certain, car il y a une grande part d’inconnu. Mais si on a peur c’est qu’on est vivant, donc tout va bien ! »

Une question ? Notre équipe spécialisée coiffure vous répond !

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *