Accéder au menu


Bail commercial : taxe foncière

Bail commercial : taxe foncière

Dans les baux commerciaux, il est souvent prévu que le preneur remboursera notamment au bailleur la taxe foncière.

Un bail précisait que le locataire remboursera au bailleur la taxe foncière afférente aux locaux loués.

Ledit preneur a été mis en redressement judiciaire. Le bailleur n’a pas pu être remboursé de la taxe foncière au motif qu’il n’était pas prévu dans le bail que la taxe foncière serait payable au bailleur par fractions en même temps que les loyers commerciaux et il ne peut être soutenu que la créance était afférente à une occupation postérieure au jugement d’ouverture (art. L622-14,2° du code de commerce).

Pour que le bailleur puisse être remboursé du paiement de la taxe foncière, le bailleur aurait dû déclarer sa créance dans les deux mois suivant la publication du jugement d’ouverture au BODACC ou le bail aurait dû préciser que la taxe foncière serait payable en même temps que le loyer.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.