Accéder au menu


Droits de mutation à titre onéreux dus sur les transactions immobilières : projet

Droits de mutation à titre onéreux dus sur les transactions immobilières : projet

Les droits de mutation à titre onéreux dus sur les transactions immobilières, actuellement de 5.09 %, seraient portés à 5,80 %.

Actuellement, le département est autorisé à percevoir jusqu’à 3,80%, la commune 1,20% et le reste (0,09%), reversé à l’Etat, couvre les frais d’assiette et de recouvrement et correspond à 2,37% du droit départemental.

Si la mesure est adoptée, les départements seraient autorisés à augmenter la part départementale des droits de mutation à titre onéreux de 0.70 point pour ainsi le porter de 3,80% à 4,50% en 2014 et 2015, ce qui ferait un total de 5,80% de droits

Par exemple, pour un bien acheté 200 000 Euros, le nouveau propriétaire devrait payer 11 600 Euros de droits de mutation au lieu de 10 180 Euros actuellement, soit 1 420 Euros d’augmentation.

Source : Communiqué de presse du 16 juillet 2013, service du Premier Ministre.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.