Accéder au menu


Franchisé : rupture des relations commerciales, durée de préavis

Franchisé : rupture des relations commerciales, durée de préavis

Dans cet arrêt et peu important les éléments intervenus après la rupture des relations commerciales (au cas présent le concessionnaire avait réussi très rapidement à se reconvertir via une location gérance), le Juge, selon la jurisprudence habituelle, a considéré que le délai de préavis pour rompre les relations commerciales doit être apprécié au regard de l’ancienneté des relations. Les dommages et intérêts demandés par l’ex concessionnaire, victime de la rupture décidée par la marque, s’apprécient par rapport à la durée de ce préavis et non la chance qu’il a su provoquer en se reconvertissant rapidement.

Source : cassation commerciale 9 juin 2013 n° 12-2048.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


0 commentaires à cet article : “Franchisé : rupture des relations commerciales, durée de préavis”

Florence

merci pour ces infos capitales. la franchise est un monde assez complexe parfois, qui nécessite d’être bien aiguillé pour ne pas perdre les pédales

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.