Accéder au menu


La banque n’a pas à contrôler l’affectation des fonds prêtés, sauf si elle s’y est engagée

La banque n’a pas à contrôler l’affectation des fonds prêtés, sauf si elle s’y est engagée

Il ressort de cet arrêt, confirmant des arrêts antérieurs, que la banque prêteuse n’a pas à contrôler l’affectation des fonds prêtés, sauf à ce qu’elle s’y soit expressément engagée.

Dès lors sa responsabilité ne saurait se trouver engagée, d’autant que dans le même temps les fonds ont été débloqués par une personne ayant mandat pour le faire.

Source : cassation commerciale du 1er octobre 2013, n°12.25-741.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.