Accéder au menu


Le test professionnel : modalités et conditions de rémunération

Le test professionnel : modalités et conditions de rémunération

Test (ou essai) professionnel, période d’essai, séminaire d’intégration, préparation opérationnelle à l’emploi (POE) : voici les caractéristiques de ces différents dispositifs.

Pour mémoire, voici les caractéristiques de l’essai professionnel :

  • Il s’agit d’un test de courte durée, précédant une embauche.
  • Le salarié ne doit pas se trouver dans des conditions normales d’emploi durant cet essai, qui doit permettre à l’entreprise d’évaluer la qualification professionnelle de cette personne. Il peut être cependant nécessaire de mettre le salarié en situation réelle sur le poste afin d’apprécier certaines capacités (dextérité, rapidité,…) et de mesurer son aptitude à occuper le futur poste au vu des compétences techniques requises.
  • Le salarié ne doit pas être seul mais accompagné pour certains tests techniques : il doit s’agir d’une mise en situation aidée, sans réelle production et sans apport comparable avec les salariés occupant le même poste de travail.

Certaines conventions prévoient la rémunération du test professionnel. Il est important de vérifier ce point et de rédiger un document écrit précisant la nature, l’objet du test et les conditions (ou l’absence) de gratification.

Le test professionnel se distingue donc de la période d’essai, qui débute le premier jour d’exécution du contrat de travail, donc dès la prise de fonctions réelle, même si le contrat de travail n’est matériellement signé qu’après la prise de fonctions.

Les séminaires d’intégration, de formation, quelles que soient leurs formes, ne peuvent, même sur accord écrit des parties, différer le point de départ de la période d’essai.

Le test ne doit pas se confondre avec la préparation opérationnelle à l’emploi (POE), qui est une formation réalisée en entreprise par contrat conclu avec le POLE EMPLOI, afin de faire bénéficier un demandeur d’emploi d’une formation indispensable à l’acquisition des compétences requises pour occuper un emploi proposé par une entreprise par le biais de POLE EMPLOI. La POE est suivie d’un contrat.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.