Accéder au menu


Un contrôle Urssaf est valide, même si la structure contrôlée n’a été avertie du contrôle que quelques jours avant celui-ci

Un contrôle Urssaf est valide, même si la structure contrôlée n’a été avertie du contrôle que quelques jours avant celui-ci

Dans l’affaire jugée, le chef d’entreprise avait demandé l’annulation du contrôle aux raisons que l’organisme n’avait pas observer un délai suffisant entre l’avis du contrôle et le contrôle, afin que l’employeur soit à même de réunir l’ensemble des documents demandés. L’ACOSS préconise en effet que l’avis de contrôle soit adressé 15 jours à l’avance, tandis qu’au cas jugé seuls 4 jours séparaient l’avertissement du contrôle. La Cour de cassation a donné raison à l’organisme de Sécurité Sociale. « Aucun texte n’impose à l’Urssaf de respecter un délai minimum entre l’avis et les opérations de contrôle et (…) la circulaire de l’ACOSS, qui recommande que cet avis soit adressé quinze jours avant le début des opérations, constitue une injonction interne à l’organisme. »

Source : Arrêt du 14 février 2013, pourvoi n° 12-13654.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.