Accéder au menu


Agricole : moyenne triennale, conditions d’imputation du déficit

Agricole : moyenne triennale, conditions d’imputation du déficit

Dans une décision technique le Conseil d’Etat est venu ici préciser que seule la fraction d’un déficit agricole effectivement constaté, non prise en compte dans le calcul de la moyenne triennale, peut venir en déduction du bénéfice agricole d’une année ultérieure lorsque ce bénéfice est calculé selon le système de la moyenne triennale.

Il en est ainsi lorsque le déficit effectivement constaté au titre d’une année n’a été pris en compte dans le calcul du bénéfice agricole déterminé selon la moyenne triennale qu’au titre d’une seule ou de deux années ultérieures.

Source : CE, avis du 26 février 2014, n°373583.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.