Accéder au menu


CHR : les bouteilles exposées ne sont pas destinées à être consommées

CHR : les bouteilles exposées ne sont pas destinées à être consommées

L’article ‎ L 3323-1 du code suscité imposé à tous les établissements débitants de boisson d’exposer au public des boissons non alcoolisées afin de rappeler au consommateur qu’ils ne sont pas exclusivement réservé à la consommation de boissons alcoolisées.

Cette obligation porte sur un échantillon d’au moins 10 boissons avec comme catégories représentées :

  • jus de‎ fruit, jus de légumes,
  • boissons au jus de fruits gazéifiées,
  • sodas,
  • limonades,
  • sirops,
  • eaux ordinaires gazéifiées artificiellement ou non,
  • eaux minérales gazeuses ou non.

Mais cette publicité obligatoire n’impose pas, bien entendu, de faire consommer ces échantillons.

Enfin cette obligation est assortie de sanctions : « le fait pour un débitant de boissons à consommer sur place de ne pas avoir installé un étalage de boissons non alcooliques mises en vente dans un établissement dans les conditions prévues à l’article l 3323-1 est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe », soit actuellement 750 Euros pour une personne physique et 3750 euros pour une personne morale.

Sources : articles l 3323-1 et r 3351-2 du code de la santé publique.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.