Accéder au menu


Covid-19 : Aides spécifiques pour le secteur de la culture

Covid-19 : Aides spécifiques pour le secteur de la culture

Le ministère de la Culture renouvelle la mise en place d’aides financières exceptionnelles pour soutenir les associations et entreprises du secteur de la culture, dans le cadre de la crise sanitaire.

A partir du 1er janvier 2021, 353 millions d’euros de crédits seront mobilisés pour le secteur de la création et en soutien à l’emploi artistique, pour un an, dans le cadre du Plan de relance de l’Etat. En tout, 469 millions d’euros seront mobilisés sur deux ans. Les mesures d’aide pour la culture, secteur par secteur, sont listées sur le site Internet du ministère. Elles s’ajoutent à celles déjà accessibles à l’ensemble des entreprises.

Détail des mesures

Ces mesures d’aide pour la culture sont de plusieurs ordres. Les aides d’urgence seront prolongées en 2021, tout comme les mesures de soutien à la reprise d’activité. Différents programmes de 30 millions d’euros chacun seront menés sur deux ans. L’un d’eux vise à donner un nouvel élan à la création. Un autre, à relancer la programmation des spectacles vivants partout en France, avec un accompagnement des labels et réseaux, lieux de diffusion et compagnies, en lien avec les collectivités territoriales. Un autre programme, piloté par la DRAC, sera dédié à la relance du spectacle vivant musical classique et lyrique.

Par ailleurs, la reprise d’activité et l’investissement des établissements et opérateurs publics de création, comme l’Opéra national de Paris ou la Comédie Française, seront soutenus. Une attention particulière sera portée à l’emploi des artistes et des techniciens du spectacle. Un fonds spécifique sera également déployé pour favoriser la remise aux normes et la transition écologique des bâtiments des institutions de la création en région. Coût : 20 millions d’euros, sur deux ans.

Coup de pouce aux associations

Le plan France Relance, présenté le 3 septembre, établit des aides pour les associations et entreprises du secteur culturel. Les associations ayant une activité économique sont éligibles aux aides financières, comme l’indique associations.gouv.fr : « Depuis le début de la crise et dans la perspective de la relance, les associations sont éligibles aux dispositifs de droit commun. En effet ces dispositifs s’attachent à la notion d’entreprise et d’activité économique au sens européen du terme, englobant ainsi les sociétés commerciales et les associations employeuses et /ou fiscalisées. »

176 millions d’euros en 2020

Le secteur de la création artistique, composé du spectacle vivant et des arts visuels, a été particulièrement touché par la crise sanitaire, avec plus de 7 milliards d’euros de pertes en 2020. Plus de 176 millions d’euros ont ainsi été mobilisés par le ministère de la Culture pour soutenir les institutions, équipes, artistes et créateurs les plus fragilisés, en 2020. Ce budget complète les dispositifs d’aides transversales mis en place par le Gouvernement.

Le site Plan Relance Tourisme présente les mesures de soutien aux entreprises de l’événementiel culturel. Il permet d’identifier les aides accessibles en fonction de son secteur, sa taille, sa localisation… De plus, il oriente vers les plateformes et contacts permettant d’effectuer les démarches nécessaires.

Les activités concernées par un soutien renforcé de l’État sont listées ici, sur le site du ministère de l’Economie. Pour informer les professionnels, une cellule d’écoute a été mise en place par le ministère de la Culture. Un numéro spécial d’information est aussi disponible : 0806 000 245.

 

Une question ? Nos experts sont à votre disposition pour y répondre !

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.