Accéder au menu


Reprendre un restaurant en 5 étapes

Reprendre un restaurant en 5 étapes

1.   Auditer le fonds de commerce

La première étape consiste à auditer le fonds de commerce. Il se compose de l’ensemble des biens mobiliers et des droits du restaurateur :

  • le mobilier, l’équipement, les moyens informatiques ;
  • les licences et autorisations ;
  • les contrats de travail ;
  • la clientèle ;
  • la marque ;
  • le droit au bail commercial, etc.

Vous allez devoir vérifier chaque élément du fonds de commerce, de l’état du mobilier aux contrats de travail, en passant par les avis clients sur le restaurant.

2.   La localisation et la clientèle

L’emplacement du restaurant est évidemment le point le plus important lors de l’achat d’un fonds de commerce. Le restaurant est-il situé dans une rue animée et passante ? La fréquentation est-elle bonne au déjeuner comme au dîner ? Quels sont les bâtiments autour susceptibles de générer une clientèle régulière, comme des universités ou des bureaux ?

Ensuite, intéressez-vous à la concurrence locale : nombre de restaurants et spécificités (spécialités culinaires, prix, notoriété, etc.).

Vous pouvez demander au vendeur du fonds de commerce sa base de données de clients pour analyser le profil de la clientèle et sa fidélité. Il est important de voir si ce profil est compatible avec votre projet : acheter une brasserie avec une clientèle âgée pour en faire un fast-food n’est peut-être pas une bonne idée.

3.   Les autorisations, licences et contrats

Les licences et autorisations administratives sont importantes notamment pour la vente d’alcool. Une attention doit être portée aux autorisations de la mairie pour exploiter une terrasse par exemple.

Les contrats en cours sont cédés avec le fonds de commerce. Il est important de les évaluer et de mettre un terme à ceux que vous ne souhaitez pas poursuivre : fournisseurs ou employés. Pour les contrats de travail, pensez à étudier si les congés payés, les primes et heures supplémentaires ont bien été payées.

Vérifiez également le contenu du bail commercial, notamment en cas de cession du fonds de commerce et lors des renouvellements. Certaines clauses du bail peuvent interdire l’exercice de certaines activités.

4.   La comptabilité du restaurant

Autre point essentiel, l’analyse financière du restaurant ! Plongez dans les bilans comptables, les chiffres d’affaires et les charges avec l’aide d’un expert-comptable. En général, vous aurez les bilans des 3 dernières années.

D’autres questions s’imposent comme le taux de rotation des tables, le nombre de couverts par service, les coûts salariaux et les charges fixes, les taxes, etc.

Tentez de sonder les véritables raisons de la vente du fonds de commerce ! Départ en retraite, nouveau projet de vie ou difficultés inavouées…

5.   Acquérir le fonds de commerce

Après toutes ces vérifications, vous êtes prêt à reprendre un restaurant ? L’achat d’un fonds de commerce d’un restaurant se réalise en plusieurs phases :

  • Déclaration du projet en mairie (droit de préemption éventuel) 2 mois auparavant
  • Information des salariés 2 mois auparavant
  • Signature de la cession du fonds de commerce
  • Enregistrement de l’acte de cession dans le mois suivant sa signature
  • Dépôt du dossier au Centre de Formalités des Entreprises (CFE)

Une question sur le fonds de commerce d’un restaurant ? Nos experts commerçants sont là pour y répondre.

 

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *