Accéder au menu


Taxi, comment financer mon véhicule ?

Taxi, comment financer mon véhicule ?

L’activité de taxi impose le respect de nombreuses conditions afin d’obtenir une carte professionnelle.
Elle entraîne aussi deux dépenses importantes : l’achat de la licence et l’achat du véhicule adapté à l’exercice de la profession. Pour financer l’achat du véhicule pour les chauffeurs de taxi indépendants, plusieurs solutions existent.

Les différents prêts pour l’achat d’un véhicule de taxi :

  • Le crédit auto: il est réservé aux particuliers et aux professionnels qui désirent acquérir un véhicule neuf ou d’occasion à un taux relativement avantageux.
  • Le prêt personnel : il permet d’emprunter une somme sans avoir besoin de justifier son achat.
  • Le prêt affecté : souvent utilisé pour l’achat d’un véhicule. Le prêt affecté est destiné à financer un bien préalablement désigné au contrat. Il protège le consommateur en cas de non livraison du bien. Si le bien n’est pas livré, la vente est annulée entrainant une annulation du crédit sans frais.
  • Le crédit professionnel : réservé aux artisans, commerçants et travailleurs indépendants. Il bénéficie de conditions particulièrement avantageuses, ne nécessite pas d’apport et son taux (fixe ou variable) est souvent plus intéressant que celui d’un prêt personnel. Il peut être remboursé par anticipation, à condition que cela soit prévu dans le contrat de prêt.

La location d’un véhicule de taxi:

  • Le crédit-bail, leasing ou location avec option d’achat (LOA) : le chauffeur de taxi loue un véhicule avec option d’achat. A l’échéance du contrat de location, il peut décider de rendre le véhicule au bailleur, ou d’en faire l’acquisition définitive en payant le montant fixé préalablement et augmenté des intérêts.
  • La Location Longue Durée (LLD) : le chauffeur de taxi a la possibilité de louer sa voiture sur une durée comprise entre 1 et 5 ans. Au terme du contrat de location, il est obligé de restituer le véhicule sans possibilité d’achat. La LLD présente de nombreux avantages :
    • L’entretien du véhicule est pris en charge par le loueur,
    • La TVA est récupérable,
    • Le loyer est déductible du barème fiscal,
    • Un véhicule de remplacement peut être prêté en cas d’immobilisation.

Par contre, dans le cadre de la LLD, le kilométrage annuel est limité, il appartient au locataire de la voiture de payer les kilomètres supplémentaires, ce qui est très fréquent dans le cadre d’une activité de taxi. De plus, des frais pourront être demandés au locataire si le véhicule de société est remis en mauvais état.

S’informer sur les meilleures offres de crédit pour financer son taxi ?

Les banques et les établissements de crédit proposent des solutions de financement aux chauffeurs de taxi souhaitant acquérir leur véhicule. Les offres de prêt doivent obligatoirement mentionner les informations suivantes :

  • Le TAEG, Taux Annuel Effectif Global : il comprend le taux nominal ainsi que les frais annexes comme l’assurance de crédit et les frais de dossier.
  • Le coût du crédit : il inclut le montant des mensualités augmenté des intérêts et divers frais.

Le chauffeur de taxi en début d’activité devra, au démarrage de sa société, convaincre la banque de sa capacité de remboursement en fournissant par exemple, une étude de marché.

Comparer les meilleures offres de crédit auto pour taxi

Financer son véhicule en tant que chauffeur de taxi est une étape importante, qui peut avoir de lourdes conséquences sur l’activité et le chiffre d’affaire de l’entreprise. Pour trouver le financement qui correspond le mieux à vos besoins, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un Expert-Comptable.

 

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *