Accéder au menu


Critères de validité d’une marque

Critères de validité d’une marque

Dans cette affaire quatre des cinq marques avaient été déposées pour s’appliquer à des plantes vivantes et à leurs parties (des rosiers au cas d’espèce). Un litige oppose ultérieurement le dépositaire de ces marques avec un de ses concurrents, qui soulève la nullité des marques du fait de leur absence de distinctivité (cf. article L 711-2 du Code de la Propriété Intellectuelle).

En effet sont dépourvues de caractère distinctif les signes ou dénominations qui dans le langage courant ou professionnel sont exclusivement la désignation nécessaire, générique ou usuelle du produit ou du service.

Ici relève la Cour pour quatre des cinq marques incriminées les revues ou ouvrages professionnels utilisant les dénominations de manière usuelle pour désigner des variétés de rosiers. Le caractère distinctif n’est donc pas avéré !

Source : cassation commerciale du 24 septembre 2013 n°11-23.548.

JE PARTAGE :

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.